Avez-vous mangé de l’arbre ? Une réflexion sur la nourriture.

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Chaque Juif qui est fier de l’être génère une Hitpa’arut (une fierté) unique dans les cieux. Chaque mouvement que nous faisons active ainsi tous les mondes supérieurs. Le Baal Shem Tov a enseigné qu’Hachem aime chaque Juif beaucoup plus qu’un parent aime son enfant unique et le Zohar, dans le même esprit, dit que si nous réalisions combien Hachem nous aime, nous en serions tellement confus et embarrassé qu’on s’en évanouirait sur place.

Rabbi Nathan explique que Haman/Amalek nia le caractère spécial du peuple juif. C’est pourquoi Haman était si heureux que sa loterie Pour  ait déterminée que son plan pour éradiquer le peuple juif entrerait en vigueur en Adar. Comme nos sages l’expliquent, le mois d’Adar est celui où Moché est décédé. Or Moché est celui qui a révélé le caractère unique du peuple juif en amenant la Torah, but de la création. Grâce à la Torah, Moché a même pu trouvé du mérite au peuple juif malgré le péché du veau d’or.

La principale force de Haman était due à la chute spirituelle du peuple juif mangeant à la fête qu’Assuérus fit célébrer à la suite de ses calculs selon lesquels le Beit Hamikdach ne serait jamais reconstruit.

Nos sages disent que le nom de Haman apparaît dans le verset:

– « Hamin ha’eitz … « 

–  » Avez-vous mangé de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ? « .

Même aujourd’hui, la puissance de Haman / Amalek provient de notre alimentation – et cela ne signifie pas seulement de la nourriture non casher. Comme à la fête d’Assuérus , cela peut signifier la nourriture strictement casher que l’on mange à l’excès ou sans une attitude positive et connectée à D.ieu .

 

Un des buts du jeûne d’Esther est de réparer ce que et comment nous avons mangé tout au long de l’année précédente. Cela nous prépare à la mitsva de manger le jour de Pourim et veille à ce que nous mangions en sainteté et d’une manière qui renforce notre conscience de notre Créateur.

 

Une prière tirée du Likutey Tefillot , I: 60 de Rabbi Nathan

Maître du monde, Tu connais mon coeur, tu me connais à l’intérieur et à l’extérieur .

Tu sais que je n’ai aucune idée de la façon de manger avec sainteté .

Il est clair pour toi que je n’ai aucune idée de la façon de manger à hauteur de mes besoins et sans désir exagéré et interdit.

S’il te plaît,  protège moi d’une mauvaise attitude dans la nourriture et la boisson.

Et s’il te plaît enseigne-moi comment jeûner correctement lorsque cela est nécessaire.

Traduction libre (et autorisée) de Did you eat from the tree ? © Breslov Institute – Yehudis Golchevsky

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Laisser un commentaire