Le péché – la maladie de l’âme et la patience.

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Tout comme le corps, l’âme est guérie par des médications amères. […] En cas de maladie physique, le corps devient parfois si faible que la malade ne peut plus tolérer les souffrances causées par les remèdes. […] Le péché – qui est la maladie de l’âme – peut rendre le patient incapable de tolérer l’amertume  du traitement.[…] Mais D.ieu est plein d’amour. Celui qui désire vraiment se rapprocher de Lui, doit avoir foi que toutes les souffrances qu’il endure ont beau être amères, il a assurément la force de les supporter et de briser tous les obstacles.

Likoutey Etsot (Conseils) – La patience (adapté du n°2)

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Laisser un commentaire