Souffrir avec la foi

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Nous sommes des êtres humains et il est certain qu’à l’heure de l’épreuve nous souffrons. Il est impossible voire inconscient de refouler ses sentiments. Même celui qui croit que tout est pour le bien, souffre. On est peiné et on pleure. Mais ces pleurs ont une limite et on sait où et quand revenir. Il y a la foi grâce à laquelle on retrouve les forces permettant de continuer à vivre.

Le Jardin des Louanges – Rav Shalom Aroush

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Laisser un commentaire