Le petit mot sur la paracha de Chabbat Shekalim par le Rav Shimon Benyamine

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Chabbat Shekalim,  Pourim arrive et les miracles commencent!

Le demi-shekel est une allusion au fait que nous ne sommes que des moitiés!

Par exemple, la mitsva d’Ahavat Israel (l’amour que je donne à mon prochain) n’existe pas sans au moins une personne à qui le faire, sans une autre moitié. Sans cette autre moitié, nous restons avec un manque à compléter. Le complètement de mon Tikoun « ma réparation » dépend donc aussi de mon amour pour chacun.

Le début de la Guéoula commence à Pourim. Le début des miracles et la joie de Pourim se trouvent dans la Parachat de chabbat Shekalim. Le miracle le plus important est le fait que le peuple d’Israël ait donné le demi-shekel (Likoute Ha’lahot) qui est une mitsva collective.

Pour diminuer l’influence d’Amalek, il faut se soutenir les uns les autres et ne pas devenir une cible comme Hamane s’est justifié dans la Meguila Esther en disant que nous étions « un peuple divisé  et dissipé « .  Pour sortir  de cette sensation de moitié et être sauvé du piège tendu par  Amalek, il faut garder notre union. La perfection vient seulement par l’union.

Note: Il est rapporté qu’il faut veiller à ne pas donner cet argent en disant « Ma’hatsit Hachékel » mais « Zékhèr Léma’hatsit Hachékel » (en souvenir de… et non pas en tant que).

Feuillet Breslev en français à télécharger Vayakél Shékalim

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Laisser un commentaire