Le mois de Tevet, pour s’occuper des autres.

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Donner la tsédaka est un acte de jugement puisque nous devons calculer/choisir à qui nous allons donner, comment, quand, combien, etc… La motivation la plus forte semble être l’empathie – la capacité de s’identifier à une personne et ressentir ses souffrances et émotions. Cela nous conduit à aider de n’importe quel moyen.

Parfois, le mieux qu’on puisse donner est un coeur ouvert et une oreille attentive, et ce n’est pas un petit cadeau, parce que parfois cet élan de sympathie donne suffisamment d’énergie à une personne souffrante pour sortir la tête de l’eau.

Le mois de Tevet est associé à la tribu de Dan, la dernière dans la lignée des tribus, les « cueilleurs ». Cela signifie qu’ils ont accueilli des Juifs qui avaient été éjectés de leurs tribus à cause de l’impureté ou d’un péché: ils les ramenaient dans le royaume de la sainteté. Ce mois est un moment idéal pour tourner notre regard vers l’extérieur pour trouver la personne laissée pour compte spirituellement ou psychologiquement qui attend juste que quelqu’un lui tende la main et la ramène.

 

Petite prière inspirée de cet enseignement: 

Hachem, de la même manière que je prie pour moi,

S’il Te plait, Donne-moi l’opportunité de prier pour mes frères Juifs, 

d’aider les égarés par mon attitude, mon coeur ouvert et ma joie d’être Juif.

 

Et toi, qui va tu aider ce mois-ci ?

 

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Laisser un commentaire