Comment lire le Tikoun Haklali ?

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Ca parait simple. Lire 10 psaumes.

On peut les lire en français ou en hébreu (même phonétique). Certains recommandent de le lire régulièrement, par exemple le chabbat après moussaf ou tous les jours où l’on fait moussaf ou même tous les jours.

Comme le disait le Rav Shimon au cours d’hier à Netanya, parler avec Hachem (l’Hitbodedout), ce n’est pas une « invention » de Rabbi NaHman – on retrouve des sources dans le Michna Broura entre autre – mais une remise au gout du jour. C’est un outil pour devenir meilleur (juif/ve, Homme/Femme, Epoux/se, Parent, etc…) et se préparer à la venue du Machia’H. C’est un acte de foi et une remise en question permanente. C’est aussi le moyen de mieux se connaitre et reconnaitre ses fautes et  ses faiblesses .  C’est enfin dire merci à Hachem et lui demander son aide. C’est faire feuille blanche.

Par contre, le Tikoun Haklali, ça lui a été donné et il nous l’a offert. C’est notre lien le plus accessible avec Rabbi Nahman. C’estaussi  la représentation même de Naassé Vénichma (« Nous ferons et nous comprendrons »). C’est notre assurance, notre piqure de rappel,  que rien n’est impossible et que le désespoir n’existe pas.

Ca parait simple. Lire 10 psaumes. Mais qui pense à le lire tous les jours ? Qui pense à renouveler tous les jours sa foi ?

C’est notre objectif, lire le Tikoun Haklali tous les jours. Se couper brièvement de sa journée: téléphone, télé et ordinateur en veille et se plonger pour le temps qu’il faudra.

Voici quelques exemples de conseils de progression:

Je sais lire en Ivrit (même doucement):

  1. Lire seulement le premier psaume (n°16) en Ivrit tous les jours. Une fois maitrisé, ajouter le 2ème, et lire les 2 tous les jours, puis ajouter le 3ème, etc… Et essayer de le lire en entier à Chabbat.
  2. Autre méthode: lire le aujourd’hui le 1er psaume, demain le 2ème, après demain le 3ème, etc… Faire des cycles de 10 jours et essayer de le lire en entier à Chabbat.

 

Je ne sais pas (encore) lire en Ivrit:

  1. Lire le premier psaume (n°16) en français le premier jour, le 2ème le lendemain, etc…  et le lire en entier à Chabbat.
  2. Autre méthode: Lire le premier psaume (n°16) en phonétique le premier jour, le 2ème le lendemain, etc…  et le lire en entier à Chabbat.

Prendre le temps (il est toujours temps) d’apprendre à lire en Ivrit pour pouvoir faire la téfila et lire des tehilims ou encore plus !

 

Je le lis déjà tous les chabbatot: Ajouter une lecture à Rosh Hodesh.

 

Je le lis tous les jours: Aller à Ouman le lire à Rosh Hashanna, à Hanouka ou à Rosh Hodesh Nissan ! (ou les 3).

 

 

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Hanouka à Ouman avec Ayeh.fr !

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

 

 

Nos amis de Ayeh.fr organisent Hanouka à Ouman. Deux voyages, du 3 au 6 décembre pour femmes et du 10 au 13 décembre pour hommes.

Le prix est all-inclusive, avion + transferts + hébergement + pension complète + cours + déplacements sur les Tombeaux du Baal Chem Tov, Rabbi Nathan,etc…

 

affiche-prix

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Et si on dansait vraiment cette année à SimHa Torah ?

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Citation du Rambam (fin des lois de Soucca):

« La joie qu’un homme doit éveiller en son cœur en accomplissant une Mitsva, ainsi que l’amour pour son créateur, sont des composantes essentielles de la Avodat Hashem [le service divin]. Quiconque se prive de cette joie est déplorable, comme le dit le verset [au sujet des malédictions]: ‘Parce que tu n’as pas servi Hashem ton Dieu avec joie et exaltation…’ Celui qui se considère trop distingué pour exprimer son ardeur pour Hashem en public est un fauteur et un sot. Le roi Shlomo dit à son sujet: ‘Ne cherche pas la gloire devant le Roi!’ Tandis que celui qui passe outre son rang pour laisser libre cours à son exaltation est honorable, car il aime Hashem de tout son cœur. Ainsi, le roi David dit: ‘Et je m’humilierai volontiers davantage et me ferai petit à mes propres yeux’. Il n’y a de plus grande distinction que de s’exalter devant Hashem, comme il est dit: ‘Le roi David sautait et dansait devant Hashem’. »

Vu dans dans le numéro Special Souccot de l’excellent 5 Minutes Eternelles

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Et toi, tu crois ?

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.
Video en Ivrit de Semion Grafman qui fait sensation sur facebook.
Il nous a semblé intéressant de la partager parce que le sujet est… LA FOI !
Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

25 jours avant Ouman Rosh Hashanna: L’Amour

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Extraits choisis du Sefer Hamidoth:

  • L’amour renforce.
  • L’amour de D.ieu requiert tout d’abord le repentir des fautes.
  • Si tu renforces quelqu’un dans le service de D.ieu, il t’aimera.
  • Le gourmand est amené à favoriser l’un de ses fils plus que l’autre.
Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.