De la foi à la compréhension

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Au début, l’homme ne comprend pas intellectuellement, mais il croit. Ce n’est qu’après une période de forte croyance, qu’il mérite de comprendre.

Rav Shalom Arush – Le Jardin des Louanges.

 

A notre époque, où nous sommes habitués à exiger des résultats immédiats, c’est un concept d’autant plus dur à intégrer. On nous a habitué à la science, aux mathématiques, à la comptabilité, à la finance, à l’informatique où tout pense à croire que ce n’est que l’action de l’homme qui produit des résultats et qu’il doit les produire vite sinon il n’a pas sa place dans la société.

  • Alors commençons par croire simplement, le temps qu’il faudra.
  • Etudions simplement: une Michna commentée de quelques lignes, une Halakha (pourquoi pas en video) ou ce qui nous semble être à notre portée.
  • Demandons à Hachem tous les jours de nous aider à croire et étudier.

Et plus nous accumulerons les croyances et les études simples plus nous aurons – avec l’aide de D.ieu – le mérite de croire plus, d’étudier plus et comprendre plus dans la société d’Hachem !

 

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Comment sortir de la folie ?

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

On raconte que lors d’un cours de Rabbi Nathan, un homme déséquilibré entra et troubla l’assistance puis s’éclipsa. Après son départ, Rabbi Nathan dit à ses disciples:

« Il n’est pas le seul à être fou, nous le sommes tous… J’ai pourtant connu un Juif normal, c’était notre maitre, Rabbi NaHman ! Si on étudie ses opinions et ouvrages ainsi que ceux de tous les justes et érudits authentiques, nous pourrons espérer vivre avec la foi et une bonne santé mentale !  » .

 

source: Le Jardin des Louanges – Rav Shalom Arush

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Souffrir avec la foi

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Nous sommes des êtres humains et il est certain qu’à l’heure de l’épreuve nous souffrons. Il est impossible voire inconscient de refouler ses sentiments. Même celui qui croit que tout est pour le bien, souffre. On est peiné et on pleure. Mais ces pleurs ont une limite et on sait où et quand revenir. Il y a la foi grâce à laquelle on retrouve les forces permettant de continuer à vivre.

Le Jardin des Louanges – Rav Shalom Aroush

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

« On conduit l’homme là où il veut aller. »

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Conseil du jour: Prendre un cahier et commencer à y inscrire tous les miracles et délivrances vécus: sans filtre, petits et grands. L’écriture aide à la mémorisation et montre à l’homme le nombre de miracles quotidiens qu’Hachem réalise pour lui. Il verra par la suite combien il devient aisé de remercier D.ieu quotidiennement et combien le cahier se remplie vite !

« On conduit l’homme là où il veut aller. »

Lorsqu’il choisit de méditer  et de voir ces miracles, on lui laisse en voir d’autres.

 

Adapté de « Le jardin des louanges » de Rav Shalom Arouch.

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.