Dvar Torah sur la Paracha Toldot

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Ceci est l’histoire d’Isaac, fils d’Abraham: Abraham engendra Isaac.

Ce premier verset nous enseigne une chose très importante. En effet,  Avraham représente la miséricorde (H’essed) et Yits’hak représente le décret (Dine) en  hébreu. Comme tous fils, Yitshak aurait dû continuer le chemin de son père – avec les mêmes traits de caractères – mais nous apprenons à travers cette différence qu’Yist’hak a toute sa vie cherché son propre chemin pour se rapprocher d’Hashem.

Cela doit être notre moteur  pour se rappeler que chacun d’entre nous a son propre chemin sans chercher imiter son prochain et surtout sans le jalouser. Nos Pères ont tracé la route il ne nous reste juste à s’en rapprocher avec la foi.

 – Rav Shimon Benyamine. 

 

Le Mot du Rav Shalom Aroush:

« Tu es dans la tristesse ? Tu es en exil. Tu es heureux ? Tu as déjà ta Guéoula personnelle ! »

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Dvar Torah sur la Paracha Hayé Sarah

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

« Sarah mourut à Kiryath-Arba, qui est Hébron, dans le pays de Canaan; Abraham y vint pour dire sur Sarah les paroles funèbres et pour la pleurer. »

Ce verset nous enseigne une règle très importante à propos de la Emounah (la foi).

Lors d’une épreuve on perd ses capacités intellectuelles et logiques et on n’est plus capable de réagir d’une façon « normale » et sensée.

Avraham Avinou aurait d’abord du pleurer la perte de Sarah et seulement ensuite prononcer son oraison funèbre. Le mauvais penchant a en effet cherché à ce qu’Avraham ait des remords d’être parti pour accomplir le sacrifice d’Yitsth’ak et remette en cause sa foi.

C’est la raison pour laquelle Avraham a « peu » pleuré un Sarah et que la lettre כ en hébreu (du mot pleure dans le Sefer Torah) est en minuscule. Malgré l’épreuve il a taché de nous montrer l’exemple et a continué à accomplir son devoir.

Quand tout va bien, on doit se préparer à l’épreuve en sachant qu’elle sera envoyée par Hashem. Après l’épreuve, quelque soit l’issue, on doit accepter que c’était la volonté d’Hachem. Avoir la foi c’est savoir que tout vient de Lui et personne d’autre.

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Dvar Torah sur la Parachat Vayéra

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

« וַיֵּרָא אֵלָיו יְהוָה בְּאֵלֹנֵי מַמְרֵא וְהוּא יֹשֵׁב פֶּתַח הָאֹהֶל כְּחֹם הַיּוֹם »

L’Éternel se révéla à lui dans les plaines de Mamré, tandis qu’il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour.

Dans ce premier verset de la paracha de la semaine, Rabbi Nathan, l’élève de Rabbi NaHman, nous enseigne que même si Hashem s’était déjà révélé à Avraham, celui-ci n’était encore qu’à « l’entrée de la tente ». Il était à l’entrée, « à la porte » de la Kedoucha.

Cependant, pour ouvrir la porte et entrer dans le monde spirituel, il faut surpasser l’épreuve de « la chaleur du jour ». Cette « chaleur » représente les mauvais désirs et pensées et ce n’est qu’après avoir compris qu’elles sont là pour aider à se réparer et trouver son propre chemin qu’a Hashem envoie le nécessaire pour son tikoun.

Ce n’est en effet qu’à la suite de cette épreuve qu’Hashem envoya 3 anges à Avraham pour lui révéler son futur proche et à ce moment qu’il comprit de manière claire ce qu’il avait à faire.

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Parachat Réeh

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

La paracha de la semaine contient 17 commandements positifs et 38 interdictions.

Cela concerne la cacheroute, la tsedaka, les leviim, intégrité et immuabilité de la torah,  les faux prophêtes, les korbanot et en partie la chemita.

Nous vous conseillons la lecture de la traduction du Sefer Hamitsvot traduit en français dans une édition connue sous le nom de ‘Le livre des 613 commandements’.

Le-Livre-Des-613-Commandements-Livre-896815519_ML

 

Les feuillets Breslev francophones:

Tresor Breslev

Le chabbat de Rabbi Nahman I

Le chabbat de Rabbi Nahman II

 

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.