Avraham, Moshé et moi: une histoire d’indépendance morale et spirituelle

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

La lettre associée au mois de Sivan est le Zayin qui a une valeur numérique de 7. Remarquons que Moshé était la 7ème génération de la révélation de D.ieu au peuple Juif, en commençant par Avraham.

Notre patriarche Avraham nous a appris une leçon essentiel dans le service de D.ieu. Le verset dit: « Avraham était un » – il était connu comme étant Avraham Ha’Ivri pas seulement parce qu’il était un « Hébreu », dans le sens de descendant de Ever, mais parce qu’il a vécu une vie d’indépendance morale et spirituelle. « Le monde entier se tenait d’un coté de la rivière et il était de l’autre coté [Mé’Ever]. »

Rabbi NaHman explique que chaque personne doit être prêt à faire face au monde entier pour faire ce qu’il sait être bien. C’est l’héritage spirituel d’Avraham – avoir le courage de suivre le bon chemin même si le monde entier est contre soi. Quand le but est réel, est vrai, notre étincelle d’Avraham nous donne la possibilité de l’atteindre peu importe l’obstacle qui se dresse. Toutes ces générations de Tsadikim ont suivi le chemin d’Avraham jusqu’à aboutir à Moshé, le ‘libérateur’ de la Torah elle même.

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Un commentaire

  1. partouche   •  

    traduction dans le likoutey tefilot du tet tet qouf

Laisser un commentaire