Dvar Torah sur la Parachat Vayéra

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

« וַיֵּרָא אֵלָיו יְהוָה בְּאֵלֹנֵי מַמְרֵא וְהוּא יֹשֵׁב פֶּתַח הָאֹהֶל כְּחֹם הַיּוֹם »

L’Éternel se révéla à lui dans les plaines de Mamré, tandis qu’il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour.

Dans ce premier verset de la paracha de la semaine, Rabbi Nathan, l’élève de Rabbi NaHman, nous enseigne que même si Hashem s’était déjà révélé à Avraham, celui-ci n’était encore qu’à « l’entrée de la tente ». Il était à l’entrée, « à la porte » de la Kedoucha.

Cependant, pour ouvrir la porte et entrer dans le monde spirituel, il faut surpasser l’épreuve de « la chaleur du jour ». Cette « chaleur » représente les mauvais désirs et pensées et ce n’est qu’après avoir compris qu’elles sont là pour aider à se réparer et trouver son propre chemin qu’a Hashem envoie le nécessaire pour son tikoun.

Ce n’est en effet qu’à la suite de cette épreuve qu’Hashem envoya 3 anges à Avraham pour lui révéler son futur proche et à ce moment qu’il comprit de manière claire ce qu’il avait à faire.

Partagez! C'est pour bon pour la Néchama.

Laisser un commentaire